jeudi 16 septembre 2010

Rapport de festival

Rodrigue, Borrini, Moguerou et Grégoire, la tonsure est de rigueur à Roquebrune…
Ma petite illustration sur toile pour ceux qui en ont plus besoin que moi…

La tonsure est aussi obligatoire chez les organisateurs. Vous comprendrez que je ne faisais pas vraiment local (Même Maëster s'y met, c'est vous dire !) …
Bref, trois jours extra où BD rime avec amitié. Bon, sur ce, je vous annonce que je vous laisse pour une petite dizaine mais Octobre verra de jolis dessins réapparaitre sur ce blog (enfin!). Bien à vous

3 commentaires:

Maëster a dit…

Oui, enfin, je ne voudrais pas couper les cheveux en quatre, mais il y en a qui font ça mieux que moi. Ton allusion est un peu "capillo-tratcée", comme disait Desproges. La première photo a un côté "tonsure ton" que je suis loin d'égaler.
Tu fais ton crâneur, mais moi, je ne fais pas ce que cheveux (chauve qui peut). C'est pas de ma faute si, contrairement à certains, j'ai le front de plus en plus intelligent...

Thierry a dit…

Entre ce billet et le commentaire de Maëster, la conversation devient un poil tendancieuse. Mais, tant qu'on ne prend pas les victimes de la tonsure pour des ronds-de-cuir...
Par ailleurs, c'est vraiment dommage que Roquebrune soit si loin : ce festival a l'air bien revigorant.

Achde a dit…

Maëster: et allez, dés que je parle de ta perruque, tu es tout de suite de mauvais poils !
Thierry: outre mes amis chauves et demi-chauves, c'est vrai que ce festival est certainement le plus sympathique à l'ouest de Nice, c'est dire!