lundi 21 septembre 2009

Coleman Hawkins

© Achdé 2009

Un "Haricot" qui joue corps et âmes, voilà résumé cet immense saxophoniste. Coleman qu'on surnommait Bean a donné ses lettres de noblesse au sax' ténor a tel point qu'on estime toujours que son "Body and soul " est une perfection saxophonique tant dans l'impro que dans le phrasé.
Pour la petite histoire, concernant le phrasé "graphique" maintenant, après le premier crayonné au bleu, le jeu fut pour moi d'encrer au bic sans lever la mine une seule fois de la feuille. Un petite illustration pour ne pas oublier ce très grand du jazz. Bien à vous…

13 commentaires:

Francky a dit…

Superbe, l'exercice est parfaitement réussi. Sans lever le stylo ??!!! vous trouvez que dessiner un portrait ressemblant n'est pas assez difficile comme ça, bravo pour la performance et le résultat.

Jeanpierre a dit…

Bonjour et bravo; vous excellez dans tous les styles!
Sans lever le stylo? Le prochain, faudra le faire sans les mains! Si si!

Thierry a dit…

Si l'exercice graphique est déjà une performance en soi, le portrait, lui, est proprement ahurissant. Le tout donne à l'ensemble une puissance expressionniste qui me fascine. En un seul trait (et quel trait !), vous savez transcrire et restituer ce feu intérieur des musiciens de jazz. Cool, man !

J. Lavorel a dit…

magnifique !! entre ça et faire un nouveau lucky vous n'êtes pas au chomage !!!

Achdé a dit…

francky: c'est toujours une aventure un dessin surtout si on s'amuse en le faisant .
JeanPierre: sans les mains ? avec la bouche ?
Thierry: merci cher ami, mais je n'ai aucun mérite face à vos portrait grandiose (votre dernière louve est une merveille !)
Lavorel: pas vraiment, sans compter le reste, mais je vous en parlerai prochainement .

Chantal a dit…

C'est vraiment très beau!!Il y a beaucoup de tendresse dans ce dessin et on le ressent fortement!!

Marc a dit…

Je ne vais pas être très originale dans mon commentaire, car tout ceux avant moi ont déjà dit ce que j'en pensais également. Si j'adore déjà le portrait en lui-même j'adore encore plus la façon dont vous l'avez encré. On y ressent tout l'univers du Jazz.

Faboun'e a dit…

le plus dur dans cet exercice est peut etre de devoir lever la paluche sans decoler la mine pour ne pas tout dégueulasser avec la pomme de sa main..!
;)
Donc, respect...
allez hop.. maintenant main gauche et seulement avec des traits verticaux..!!!

francois a dit…

il faut bien une certaine sensibilité pour ecouter du jazz....a regarder cette série de dessin, vous en avez bien retranscrit toute l'emotion....sans oublier le coté joueur....gamin va !...;o)

Grand a dit…

Quel portrait! Sacré coup de paluche pour cet encrage qui se combine parfaitement avec l'ambiance Jazzy.

BODARD a dit…

Ah ! Le dessin comme un jeu, tout ce que j'aime entendre ! On parle d'ailleurs de "jeu" pour les musiciens, les acteurs... et les enfants ! Pourquoi ne dirions-nous pas désormais après votre grandiose Bean "le jeu d'un dessinateur" en parlant de son "style" ou de "sa manière de jouer avec le crayon"? Bien fidèlement, ChB

Dominic Philibert a dit…

Wow!
J'adore Coleman Hawkins!
Body and Soul est une de mes pièces préférées. Et, dans un film de Woody Allen c'est encore mieux!
Ton dessin est splendide!

Achdé a dit…

merci à toi. je me souviens de ton formidable Woody en noir et blanc et tu n'avais pas oublié la clarinette !